Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
 
 
Actualités du monde




 

Dantesque éruption du Calbuco au Chili

23 avril 2015
 
Une alerte rouge a été ordonnée par le gouvernement chilien après l’éruption hier du Volcan Calbuco à 200 km au sud-est de la ville de Valvidia. L’évacuation de la population a été décrétée dans un rayon de 20 Km.

Les villes de Puerto Montt et Puerto  Varas dans la région de Los Lagos au Chili, ont été déclaré en « état d’exception » pour catastrophe  après l’éruption du volcan Calbuco, inactif depuis 43 ans et considéré comme l’un des plus dangereux du pays. La zone d’évacuation aux alentours du volcan est de 20 km, concernant des milliers de personnes.

L’éruption qui a démarré hier mercredi vers 18h, par surprise, puisque le volcan ne montrait aucun signe d’activité depuis longtemps, est de type explosif, avec une colonne éruptive d’une hauteur d’environ 10 km, voir un peu plus. Une grande quantité de cendre va donc retomber dans les jours à venir, avec un risque de pollution des cours d’eau environnant notamment.

D’autre part, situé dans une région montagneuse du sud du Chili, le Fleuve Blanco proche du volcan est en train de déborder en raison du dégel provoqué par l’éruption, empirant la situation.


 

Tempête tropicale Solo : la Nouvelle-Calédonie en alerte

12 avril 2015
Une tempête tropicale est née hier au nord de la Nouvelle-Calédonie. Elle concerne toute l'île ce week-end, avec des pluies intenses accompagnées de puissantes rafales de vent.

Cette tempête tropicale apporte de très fortes pluies orageuses, raison pour laquelle une alerte cyclonique a été émise jusqu'à dimanche soir (heure locale). C'est surtout l'est et le nord de l'archipel qui est impacté dimanche. On attend entre 100 et 200mm de pluies en 24 heures, notamment sur les montagnes, avec un risque de crues ou de débordements près des cours d'eau.

Vents tempétueux près des côtes
Cette tempête tropicale passe entre la Nouvelle-Calédonie et les îles Loyauté, à environ 100 km des côtes. Le vent approche 80 à 100km/h sur le nord de l'île avec des rafales voisines de 130 km/h près des caps exposés. Les conditions en mer sont fortement dégradées, avec des vagues de 4 à 6 mètres au large, et un risque de submersion littorale qui reste cependant assez limité.

Amélioration dès lundi
Dès lundi, "Solo" s'éloigne vers le Sud avec des conditions météo en nette amélioration. Une petite houle résiduelle est tout de même attendue sur le sud de l'île.
 
 

Cyclone Joalane : La Réunion et l'île Maurice épargnées
09 avril 2015
 
Une tempête tropicale, baptisée Joalane est née au milieu de l'océan indien et s'est très rapidement renforcée pour devenir un cyclone de catégorie 3. Même si la saison cyclonique touche à sa fin, l'évolution et la trajectoire de ce système sont à surveiller.

Ce cyclone ne présente pas de grand danger pour l'instant puisqu'il est prévu qu'il plonge vers le sud dans les prochains jours. Il devrait néanmoins se renforcer et passer au stade de cyclone de catégorie 4/5 (selon l'échelle de Saffir-Simpson).

La Réunion hors d'atteinte, l'île Rodrigues menacée
La dernière prévision de trajectoire est "optimiste". En effet, Joalane, devrait descendre vers le sud-est de l'Océan Indien. La Réunion ne sera pas du tout impactée. En revanche, l’île Rodrigues parait plus exposée par le passage de ce cyclone. Il devrait passer très à l'est de l'île et provoquer des orages et du vent fort en marge du système ainsi qu'une houle cyclonique modeste. Même si nous arrivons en fin de période cyclonique dans cette partie de l'océan indien (15 novembre-15 avril), ce phénomène est à surveiller. On se souvient que l'île Rodrigues avait été frappée de plein fouet par le passage du cyclone Amara les 20 et 21 décembre 2013. L'île avait été alors coupée du monde pendant 24 heures. Les vents y avaient atteint près de 200 km/h et les vagues atteint des hauteurs de 7 à 9 mètres, entraînant de très graves dommages au littoral.

 
 

Italie et Balkans : pluies intenses et tempête

05 avril 2015
Une dépression se creuse sur l'Italie. Alimentée à la fois en air saharien remontant du Maghreb et d'air polaire descendant de Scandinavie, tous les éléments sont réunis pour provoquer des intempéries.

Dimanche
, de très fortes précipitations se produisent sur l'ensemble de la péninsule italienne. La chaîne des Apennins subit de très abondantes chutes de neige au-dessus de 1600 mètres. On attend 1 mètre de neige fraîche au-dessus de 1800 mètres localement d'ici lundi. Ces fortes intempéries entraînent la brusque montée du débit des cours d'eau descendant de ce massif montagneux, avec un risque de crues ou d'inondations dans les zones de plaines.


Tempête de neige et violente Bora sur les Balkans
Cette dépression poursuit sa route et frappe entre dimanche soir et mardi matin l'ensemble des Balkans, de la Croatie à la Grèce. Sur ces pays les cumuls de pluies pourront atteindre entre 50 et 150mm en 36 heures, faisant craindre quelques débordements ou inondations. Il neigera abondamment au-dessus de 1000 mètres d'altitude. Sur les hauteurs de Sarajevo (Bosnie-Herzégovine), près d'1 mètre de neige est envisagé. Sur la côte dalmate, la Bora se lève dimanche après-midi et atteint les 100 km/h en soirée. Ponctuellement, dans les zones les plus exposées, des pointes à 150 km/h sont même possibles.

La Bulgarie et la Turquie frappées entre mardi et jeudi prochains
Entre mardi et jeudi, cette virulente dépression continue à se déplacer vers l'Est et frappe la mer Egée, la Bulgarie et la Turquie. En mer Egée, une tempête est envisagée mercredi alors que des pluies intenses affecteront l'ouest de la Turquie et la Bulgarie. La neige tombera en abondance au-dessus de 1300 mètres.
 
 

Super Typhon Maysak : les Philippines en ligne de mire
 
02 avril 2015
Une tempête tropicale est née vendredi dernier dans le Pacifique Nord. Ayant atteint le stade de typhon intense lundi et de super typhon mardi, Maysak se déplace vers l'Ouest vers les Philippines.

Ce typhon s'est renforcé rapidement puisqu'il a atteint le stade de typhon de catégorie 5/5 mercredi, en passant au sud des îles Guam et au nord de Palau accompagné de rafales de vent 280 à 300 km/h près de son œil. Auparavant, il avait déjà causé des dommages importants et provoqué la mort de 5 personnes dans les îles de Micronésie. Actuellement, le typhon perd de la puissance en passant sur des eaux à la température inférieure à 26°C.

Les Philippines menacées par le typhon Maysak ?
Depuis le mois de janvier et le passage du typhon Mekkhala, les conditions météo sont généralement calmes sur l'archipel des Philippines, malgré quelques orages. Le typhon Maysak se rapproche, c'est en fin de semain (samedi) que ce typhon aborderait le nord de l'archipel de façon tout de même moins intense à priori (catégorie 1 à 2 sur 5).


 

Typhon Maysak : les Philippines menacées ?
29 mars 2015
 
Une tempête tropicale est née vendredi dans le Pacifique Nord. Ayant atteint le stade de typhon hier, Maysak se déplace vers l'Ouest et menace les îles Guam et Palau, avant de se diriger vers les Philippines.

Ce typhon se renforce rapidement puisqu'il atteint le stade de typhon de catégorie 2/5 ce dimanche au-dessus de la Micronésie où de fortes pluies se produisent. Par la suite, Maysak progressera vers l'ouest, en passant au sud des îles Guam et au nord de Palau en catégorie 4/5, accompagné de rafales de vent 220 à 250 km/h près de son œil.


Les Philippines menacées par le typhon Maysak ?
Depuis le mois de janvier et le passage du typhon Mekkhala, les conditions météo sont généralement calmes sur l'archipel des Philippines, malgré quelques orages. Le typhon Maysak est encore loin, mais sa trajectoire est à surveiller car il se dirige vers le nord de l'archipel philippin. C'est en milieu de semaine prochaine (jeudi) que ce typhon aborderait l'archipel.


 

Chili : 15 ans de pluie en une journée

28 mars 2015
 
Des inondations très importantes ont touché ces dernières heures le désert d’Atacama dans le nord du Chili, région pourtant la plus aride du monde, qui a subi en 24h l’équivalent de 15 ans de pluie.

Des inondations catastrophiques ont provoqué la mort d’au moins 6 personnes et fait une vingtaine de disparus dans la région de Chañaral, située au nord du Chili, dans le désert d’Atacama. Ce sont les premières inondations de cette ampleur dans la région depuis 1997.

Désert le plus aride de la planète
Situé dans l’extrême nord du Chili, le désert d’Atacama est considéré comme le lieu le plus aride du monde. Pour mémoire, il n'a pas plu pendant 15 ans d'affilée entre 1903 et 1918 à cet endroit. Ceci est en grande partie dû au courant marin de Humboldt, un courant froid qui longue la côte du Chili, et refroidit l’air chaud qui surplombe la zone, ce qui empêche la formation de nuages, et donc de pluie.

15 ans de pluies en 24 h
A Antofagasta, la capitale régionale, il tombe en moyenne 1,7 mm de pluie par an, et encore, ce chiffre cache d’immenses disparités, puis qu’il arrive qu’il ne pleuve pas pendant plusieurs années de suite. Entre lundi et mardi, en l’espace de 24h, il est tombé 24,4 mm soit l’équivalent de 15 années de précipitations ! Ce sont ces pluies éclairs qui sont à l’origine des inondations. Cette situation a résulté d’un système perturbé ayant remonté plus au nord qu’en temps normal, ce qui est extrêmement rare. Dès ce milieu de semaine, le temps sec est de retour et s’annonce durable.   


 

Cyclone Nathan : l'Australie frappée

21 mars 2015
 
Le cyclone Nathan qui circulait au large de l’Australie depuis plusieurs jours s'est renforcé et frappe le Queensland actuellement.

Le cyclone Nathan est né il y a plus d’une semaine dans la zone au large de l’Etat du Queensland au nord-est de l'Australie. Demeuré peu actif et peu mobile en mer de Corail pendant plusieurs jours, il a pris de l’ampleur ces dernières heures pour redevenir un cyclone, de catégorie 4.

Il se dirige maintenant vers l’ouest, et à frappé la côte en catégorie 4, avec des vents destructeurs compris entre 220 et 260 km/h, en plus de la pluie très intense. C’est la région située entre le Cap Melville et Cooktown qui a été la plus impactée. Des consignes d’évacuation avaient été données, notamment pour les personnes habitant dans les zones littorales pouvant être endommagées par les vagues particulièrement destructrices.

Acrtuellement, le cyclone s’affaiblit en rentrant dans les terres, au nord du Queensland, redevenant une tempête tropicale. Le système ne disparaitra pas pour autant. Il reprendra même de la vigueur en passant de nouveau au-dessus des eaux surchauffées du Golfe de Carpentaria, redevenant de ce fait de nouveau un cyclone (de catégorie 1). Celui-ci pourrait ensuite toucher la côte de la province des Territoires du Nord en début de semaine prochaine. Cette province avait déjà été touché il y a quelques semaines par le cyclone Lam, qui avait laissé de nombreux sans-abris derrière lui.
 
 
 

Vanuatu : l'apocalypse après le passage de Pam
16 mars 2015
Le cyclone "Pam" a ravagé les Vanuatu vendredi. Ce cyclone, qui a balayé l'archipel en catégorie 5 sur l’échelle de Saffir-Simspon (niveau maximal) a provoqué de très fortes pluies et des vents à près de 300 km/h.

Les Vanuatu dévastées
Ce cyclone, qui est l'un des pires de l'histoire du Pacifique sud, a frappé l'archipel de Vanuatu et a provoqué d'énormes destructions et fait des dizaines de victimes. Dimanche, les communications étaient totalement coupées dans la quasi-totalité de l'archipel. L'étendue des destructions est encore difficile à évaluer en raison de la rupture quasi générale des communications.

Des villages entiers ont été rasés
Le Vanuatu a décrété l'état d'urgence après le passage dévastateur du cyclone Pam sur l'archipel. Des villages entiers ont été rasés. Le bilan est déjà lourd avec 6 habitants. Ce bilan pourrait s'alourdir avec la mort non confirmée de 44 personnes. La capitale, Port Vila, a été endommagée à 75 %.

La Nouvelle Calédonie épargnée
Pam se dirige vers le sud et est passé au plus près de la Nouvelle-Calédonie à environ 170 km samedi soir (heure locale). Des vents à plus de 130 km/h se sont produits sur le sud et l'est de l'île ainsi que des pluies diluviennes (100 à 150 mm en 12h relevés à l'île de La Roche). Même si Pham s'éloigne, en raison d'une forte houle (4 à 6 mètres), le risque de submersions côtières reste élevé jusqu'à lundi matin (heure locale) sur le sud de la Nouvelle Calédonie.

 
 

Cyclone Pam : fin de l'alerte cyclonique en Nouvelle Calédonie

15 mars 2015
Le cyclone "Pam" circule désormas très au large oriental de la Nouvelle-Calédonie, en ayant atteint la catégorie maximale 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson au niveau de l'archipel des Vanuatu qui a été dévasté.

Les Vanuatu dévastées
Situé au sud des îles Vanuatu dans le Pacifique sud, le cyclone Pam est le 5ème de la saison cyclonique dans la zone. Avec une pression en son centre de 910 hPa vendredi, ce cyclone a atteint la catégorie 5 sur l’échelle de Saffir-Simspon, le niveau maximal, avec des vents moyens à 260 km/h et des rafales allant jusqu’à 315 km/h près de son oeil.

Ce cyclone, qui est l'un des pires de l'histoire du Pacifique sud, a frappé l'archipel de Vanuatu et a provoqué d'énormes destructions et fait des dizaines de victimes. Samedi, les communications étaient totalement coupées dans la quasi-totalité de l'archipel. L'étendue des destructions est encore difficile à évaluer les communications ayant été interrompues lorsque le cyclone a balayé Vanuatu dans la nuit de vendredi à samedi avec des vents atteignant 330 kilomètres/heure.

La Nouvelle Calédonie en alerte maximale
Pam se dirige vers le sud et est passé au plus près de la Nouvelle-Calédonie à environ 170 km samedi soir (heure locale). Des vents à plus de 130 km/h se sont produits sur le sud et l'est de l'île ainsi que des pluies diluviennes (100 à 150 mm en 12h relevés à l'île de La Roche). Même si Pham s'éloigne, en raison d'une forte houle (4 à 6 mètres), le risque de submersions côtières reste élevé jusqu'à lundi matin (heure locale) sur le sud de la Nouvelle Calédonie.


 

Océanie : nombreux phénomènes cycloniques en cours
12 mars 2015
 
Un nouveau cyclone s’est formé sur le Pacifique ces derniers jours. Prénommé Pam, il se dirige vers le sud en s’intensifiant et pourrait passer à proximité de la Nouvelle-Calédonie vendredi prochain. Dans le même temps, un autre phénomène cyclonique circule au large de l'Australie.

Actuellement situé au nord-est des îles Vanuatu dans le pacifique sud, le cyclone Pam est le 5ème de la saison cyclonique dans la zone. Avec une pression en son centre de 937 hPa, il s’agit déjà d’un cyclone de catégorie 4 sur l’échelle de Saphir-Simspon, avec des vents moyens à 213 km/h et des rafales allant jusqu’à 250 km/h.


Il se dirige vers le sud et se renforce. Il atteindra la catégorie 5 maximale vendredi, au plus proche de son passage près de la Nouvelle-Calédonie. Des vents destructeurs à plus de 300 km/h seront alors possible près de l’œil en mer. Le cyclone sera heureusement trop éloigné de l’île pour y provoquer de gros dégâts. De fortes pluies orageuses sont tout de même attendues dans la zone.

A noter que d'autres phénomènes tropicaux sont présents dans zone. En effet, formé ces dernières heures au large du nord-est de l'Australie et nommé Nathan, un nouveau cyclone pourrait devenir dangereux (catégorie 2) dans les jours à venir même si il ne menace à priori pas les terres.

Olwyn, lui aussi cyclone de catégorie 2 est actuellement situé au nord-ouest des côtes australiennes, et pourrait quant à elle frapper cette même côte dans heures à venir en catégorie 3.

Enfin, une autre tempête tropicale, Bavi, cette fois-ci dans le pacifique nord, circule dans la zone des îles Marshall. Elle se dirige actuellement vers l'ouest en direction de Guam, sans renforcement notable.
 


Très fortes intempéries en Inde
05 mars 2015
C’est actuellement la saison sèche dans le nord de L’Inde ainsi qu’au Pakistan. Pourtant de fortes intempéries se sont produites ces derniers jours.

Il ne tombe en moyenne que 12 mm de pluie dans la région de New Dehli au mois de mars où la saison sèche débute en octobre et se termine en mai. Pourtant de fortes pluies et orages se sont abattus depuis quelques jours sur cette région et une bonne partie de l’inde ainsi qu’en direction du Pakistan et de l’Himalaya, où de fortes chutes de neige se sont produites. Ces intempéries ont malheureusement provoqués plusieurs décès dans la région en raison de la foudre, mais aussi à cause des avalanches en montagne.


Cette situation anormale est due à une dépression située sur la frontière entre l’Inde et le Pakistan, rarement présente à cette période de l’année sur la zone. La situation s’améliore tout de même en ce milieu de semaine avec le retour de conditions plus sèches.



Québec : un mois de février exceptionnellement froid
03 mars 2015
Alors que le froid avait pris ses quartiers au milieu du mois de janvier, c’est désormais officiel, les températures moyennes ont été les plus froides jamais enregistrées au Québec pour un mois de février. Le point sur le sujet avec La Chaine Météo.

On vous en parle depuis quelques semaines maintenant, c’est le froid et dans une moindre mesure la neige qui a fait parler d’elle ces derniers temps au Québec. Et effectivement, sans grande surprise puisque nous émettions déjà l’hypothèse il y a quelques jours, il s’agit bien pour la province francophone d’un mois historique, le plus froid jamais enregistré.

Sur quasiment l’ensemble du territoire québécois (excepté la Gaspésie), les températures moyennes de ce mois de février sont les plus froides jamais enregistrées. A Montréal, il a fait par exemple -15,2°C, la précédente température moyenne la plus froide datait de 1993 avec -14,1°C, pour une normale se situant aux alentours de -8°C. Ce constat est valable dans quasiment l’ensemble des villes du Québec, et notamment dans la ville du même nom. D’ailleurs, alors que les températures repassent au-dessus de 0°C environ 3 à 9 fois par mois (du nord au sud) en moyenne, sur ce mois de février 2015, aucun dégel n’a été constaté.

Concernant les chutes de neige en revanche, pas de record, mais un gros contraste entre le nord et le sud de la région. Si les chutes de neige ont été moins abondantes qu’en temps normal sur le nord (Val-d’Or, Québec…), ce ne fut pas le cas sur le sud de la région (Montréal, Gaspésie), avec notamment  1 mètre 20 de neige à Gaspé (moitié moins en temps normal). Ceci s’expliquer par le fait que les différentes perturbations ayant amenées d’énormes quantités de neige sur le nord-est des USA ont touchées le sud du Québec, mais pas le nord, où c’est le froid qui a régné en maître.

 
 

 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement